Principe global de prise en charge

L'apparition progressive de rides, de sillons, de creux sur nos visages n'est pas uniquement synonyme de vieillissement et d'éléments péjoratifs. Certaines rides donnent du charme, du caractère.

C'est notre vie, nos émotions qui s'inscrivent, années après années, sur notre peau et racontent une partie de notre histoire, de notre vécu.

La prise en charge en médecine esthétique n'est,bien sûr, pas là pour rayer cette histoire ou supprimer totalement ces marques. Cela serait de toute façon impossible ou possible au prix d'un résultat médiocre, pour ne pas dire grotesque comme on peut le voir parfois dans les médias chez certaines personnalités.

L'approche en médecine esthétique est une approche tout en délicatesse et précision.

Le but est simplement de favoriser les expressions et les éléments positifs (détente, sérénité, jeunesse, éclat, bonne mine, traits définis...) et d'estomper les éléments négatifs (sévérité, fatigue, tristesse, relâchement, sécheresse, teint terne...) de façon subtile et naturelle, en respectant les éléments clé de votre visage qui font de vous la personne que vous êtes.

En un mot: juste donner un "coup de pouce" à votre propre nature.

Contribuer à garder en adéquation ce que vous êtes à l'intérieur et votre apparence extérieure.

C'est vous avec quelque chose d'indéfinissable en plus qui vous va très bien.

L’ensemble des produits injectés sont résorbables. Selon la zone et le produit injecté, ceux-ci peuvent durer de 6 à 12 mois. Ainsi, une personne ayant effectué des soins durant une période et souhaitant arrêter constatera simplement une reprise naturelle de son vieillissement.

 

Pour une prise en charge globale optimale, il est généralement conseillé de faire le point avec son médecin esthétique une à deux fois par an.

 

 
 

À Propos

Dr Olivier Sultanim

Je suis Médecin généraliste, thésé depuis 2006, inscrit au conseil de l’Ordre des médecins sous le n° 37/5598 - n°RPPS 10004023767.

 

Je me suis formé aux injections de produits de comblement de rides au sein du Collège Internationale de Médecine Esthétique à Paris, j'ai validé le diplôme universitaire des injections esthétiques de la face de la faculté de médecine de Nice.

 

J’exerce la médecine esthétique en parallèle de mon activité de médecine générale au sein de mon cabinet médical situé au 45 rue de Chenonceaux  à Joué Les Tours.

 

Dans la continuité de mon travail de médecin, la médecine esthétique et les injections d’acide hyaluronique sont pour moi une possibilité de  contribuer à apporter au patient un mieux être physique et psychologique à travers une amélioration globale de son visage, de façon raisonnée, naturelle et adaptée à ses souhaits .

 

Je travaille exclusivement avec des produits de qualité, tracés, issus d’un des laboratoires leader mondial du domaine, bénéficiant de nombreuses études et d’un recul important (depuis 1997).

Consultation initiale

Lors de la consultation initiale, vous définissez vos attentes, les points que vous aimez sur votre visage et ceux que vous voudriez améliorer.

 

Je constitue ensuite votre dossier médical : vos antécédents médicaux, chirurgicaux, esthétiques, traitements médicamenteux en cours.

 

J’effectue une analyse complète de votre visage afin de déterminer les techniques à employer et de déterminer au plus juste la quantité de produit nécessaire.

 

Un devis détaillé est alors réalisé et sera à remettre signé le jour de l’injection. Un consentement écrit est également complété. Des fiches d’informations vous rappellent les données exposées en consultation : nature du produit , avantages, effets secondaires possibles, techniques d’injection.

 

Dans certains cas, l’ensemble des soins ne seront pas réalisés en une séance, un plan de traitement sera alors établi. D’une façon générale, il est préférable de respecter un délai de 15 jours entre la consultation initiale et l’injection.

 

Du vieillissement facial aux principes d’injection

Au cours du vieillissement du visage, la peau, les coussinets graisseux, les muscles et les os s’atrophient conjointement. La peau devient plus sèche et plus relâchée. Les coussinets graisseux fondent progressivement et subissent un phénomène de ptose : c’est à dire qu’ils diminuent en taille et descendent vers le bas du visage sous l’effet de la pesanteur. Les reliefs osseux tendent à se rétracter.

 

Cette action conjointe va avoir plusieurs conséquences : les pommettes sont moins définies et assurent moins leur rôle de maintien du visage, une zone se creuse sous l’œil entre la pommette et le nez, créant la vallée des larmes (chemin que prend naturellement une larme) et contribuant à donner un air triste et fatigué.

 

Cette ptose et ce creusement vont entrainer l’accumulation de tissu au dessus du sillon naso-génien (sillon situé entre le nez et la bouche) et ainsi favoriser sa propre accentuation. Puis ce même phénomène entrainera la formation des plis d’amertume de part et d’autre de la bouche et la perte de l’ovale du visage, l’ensemble contribuant à donner un air sévère et pincé.

 

Les deux phénomènes principaux sont donc : la ptose (« affaissement ») et le creusement. Selon les individus , le vieillissement sera plus marqué par l’un ou l’autre des phénomènes.

 

Plus qu’une prise en charge ride par ride (qui se conçoit tout de même dans certains cas), c’est sur ces deux axes que nous allons orienter notre prise en charge : lutter contre la ptose, compenser la perte de volume et redéfinir et harmoniser les contours.

 

Qu’est ce que l’Acide Hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est un composant naturel de la peau dont il assure l’hydratation, l’élasticité et la cohésion. Avec les années, sa quantité diminue et cela entraine l’apparition de rides et une peau de moins bonne qualité.

 

L’acide hyaluronique utilisé en médecine esthétique est produit par génie génétique. Il est utilisé en médecine esthétique depuis 1997. Il est aujourd’hui considéré comme le produit de référence dans la prise en charge du rajeunissement médical.

 

La technique d’assemblage des molécules d’acide hyaluronique entre elles définit la réticulation du produit. Selon le degré de réticulation et la concentration de l’acide hyaluronique injecté, le traitement pourra aller d’une simple stimulation-hydratation cutanée, jusqu’à une restauration-redéfinition de volume, en passant par la correction de rides et de sillons plus ou moins profonds.

 

La plupart des produits comprennent un produit anesthésiant, rendant le geste peu, voir non douloureux.

 

L’ensemble des traitements injectables utilisé sont des produits résorbables et bio-dégradables. Ce sont également des produits bio-compatibles. Des tests de tolérance avant injection ne sont donc pas nécessaires.

 

Quelles sont  les contre indications, les précautions à prendre  avant l’injection, les éventuels effets secondaires ?

Les jours précédant l’injection, il est important de ne pas prendre d’anti-inflammatoires ou d’aspirine (minimum 3 jours avant).

 

Il est également important de me prévenir en cas d’infection (notamment poussée d’herpès pour les lèvres) plusieurs jours avant le jour prévu de l’injection. En effet, le geste devra le plus souvent être reporté.

 

Les contre indications médicales sont : la grossesse, l’allaitement, la présence d’allergies sévères actives, la présence d’une maladie auto-immune active, une épilepsie non traitée, une porphyrie cutanée, la présence d’un produit de comblement non résorbable au point souhaité d’injection, la prise de certains traitements au long cours, l’hypersensibilité connue aux anesthésiques locaux, les troubles de la coagulation.

Les effets secondaires fréquents sont : une réaction allergique, une rougeur, un œdème (gonflement), une démangeaison, une pâleur, une ecchymose ou une sensibilité au point d’injection. Ces réactions sont généralement légères à modérées et durent quelques jours avant de disparaitre (1 à 3 jours en général sauf pour les lèvres : 1 semaine). On peut également constaté une poussée d’herbes labial chez les sujets pré-disposés.

 

D’autres effets indésirables plus rares peuvent survenir : réaction inflammatoire aigüe ou chronique, apparition de granulomes. Il s’agit de petits nodules indurés, plus ou moins sensibles, perceptibles au toucher, parfois visibles et inesthétiques. Ils sont spontanément régressifs en quelques semaines.

 

Enfin , comme pour tout acte médical, il existe un risque de complications graves mais rarissimes : rougeur persistante, abcès, nécrose cutanée.

L’injection d’acide hyaluronique : déroulement de l’acte et suite

Les injections sont réalisées à l’aiguille, quand il s’agit de ride ou de sillons superficielles, ou d’effectuer des finitions.

 

Pour le reste, il sera utilisé une micro-canule qui présente un certain nombre d’avantages, notamment celui de limiter le risque de traumatisme des tissus du fait de son extrémité « mousse », la possibilité d’injecter de grandes zones à partir d’un seul trou. Il en résulte la possibilité de limiter le risque d’ecchymoses et de limiter la douleur. 

 

Le geste est peu voir pas douloureux, du fait de la présence d’anesthésiant local dans le produit. Il pourra, selon les cas, être adjoint l’application d’une crème anesthésiante, notamment pour les lèvres.

 

Le jour de l’injection doit être considéré comme un moment pour vous : ce doit être une journée calme.

 

Durant les trois jours suivant l’injection, il faudra veiller à ne pas effectuer de sauna, hammam, sport intense, d’exposition solaire importante, et à ne pas prendre d’anti-inflammatoire.

 

Il faudra également durant les heures suivant le geste ne pas effectuer de contrainte importante sur votre visage ou ne pas effectuer de mimiques trop importantes. Il faut enfin éviter la prise d’alcool.

 

Le résultat est immédiat. Toutefois , il sera véritablement optimal après quelques jours , le temps que le produit se soit parfaitement intégré et l’œdème dissipé. Ainsi, les premiers jours, il peut exister quelques irrégularités temporaires dues à la répartition inhomogène du produit et à l’œdème réactionnel. Cela peut parfois donner un aspect d' «hyper-correction» qui va progressivement disparaitre au fil des jours.

 

D’une façon générale, il est possible de reprendre une vie socio-professionnelle normale dès le lendemain sauf pour les lèvres où il est préférable de disposer d’une période d’au moins 2 jours après l’injection en raison du gonflement fréquent et plus marqué que sur les autres parties du visage.

 

Après l’injection , il vous sera remis un carnet de beauté à conserver précieusement. Ce carnet contiendra les différentes injections réalisées : zones traitées, produits utilisés, avec pour chaque produit une étiquette de traçabilité.

quelles parties peut-on injecter avec l’acide hyaluronique?

Les joues

Il est parfois nécessaire de ré-apporter du volume au niveau de ces zones pouvant être creusées au fil du temps afin de ré-harmoniser le visage. Là aussi, le résultat procurera un aspect frais, plus jeune et reposé.

Selon la demande, on pourra aller d’une redéfinition des contours, réhydratation avec effets « Glossy »,  à une volumétrie, que ce soit par choix purement esthétique ou pour compenser la tendance générale à l’amincissement des lèvres au fil du temps. Les injections des lèvres ont deux particularités : elles sont souvent plus sensibles que les autres parties, raison pour laquelle on ajoute une crème anesthésiante en plus de l’anesthésiant déjà compris dans le produit. De plus, elles présentent souvent un gonflement après injection nettement plus important et durable que les autres parties du visages, raison pour laquelle il est bon de disposer d’au moins deux jours sans impératif socio-professionnel.

Les Lèvres

Un visage jeune peut globalement être représenté par un triangle pointe vers le bas. En effet, les pommettes sont bien définies vers le haut et le dehors, et la courbe de la partie inférieure du visage (l’ovale) est harmonieuse et bien dessinée.

Avec le temps, ce triangle va s’inverser notamment sous l’effet de la ptose, et des modifications des coussinets graisseux. Les pommettes sont moins saillantes la mandibule et son angle sont moins bien définis et des bajoues apparaissent. Ainsi, sur un visage plus âgé, le triangle est maintenant pointe vers le haut.

Le traitement de l’ovale du visage vise a redessiner une courbe harmonieuse. Il peut s’agir : d’estomper la cassure de la courbe au niveau des bajoues, contribuer à redessiner un angle mandibulaire devenu inexistant avec le temps et éventuellement une prise de poids ou encore projeter un menton devenu fuyant afin de rééquilibrer le profil. Sur cette partie du visage particulièrement, il conviendra de bien définir ce qui est améliorable par les injections et ce qui relève de la chirurgie.

L’Ovale du visage, Le Menton,
le contour mandibulaire
Les Plis d’amertume

Comme leur nom l’indique, leur présence confère un sentiment de tristesse et d’amertume, bien souvent en discordance avec votre humeur véritable. Leur traitement est donc important et participe à l’harmonisation de la partie inférieure du visage.

Les pommettes

Elles constituent un élément clé et stratégique du visage et donc de la plupart des traitements. Elles sont fortement valorisées dans les canons de beauté actuels. En effet, de belles pommettes prennent la lumière, confèrent à la personne une impression de plénitude, de jeunesse et de noblesse. Leurs injections permet également de redonner un soutien au visage : un effet « Lift ».

La vallée des larmes

C’est cette zone qui se creuse progressivement sous les yeux entre le nez et les pommettes. Elle donne l’air fatigué, triste et accentue les cernes. Son comblement associé au traitement des pommettes a non seulement cet effet « défatiguant » mais contribue également à atténuer les sillons naso-géniens et les cernes.

Le sillon naso-génien

Nous l’avons vu, le traitement de la vallée des larmes et de la pommette peuvent déjà l’estomper. Il demeure toutefois utile de traiter le sillon naso-génien en lui-même. En effet, il reste un signe de vieillissement classique, identifiable au premier regard, et pouvant donner l’air sévère, triste et pincé. L’injection contribuera à lui redonner un « plancher » de soutien. L’effet permettra une harmonisation et un adoucissement du visage.

 Tarifs

Consultation initiale : 70 euros

 

Injections d’acide Hyaluronique : à partir de 350 euros

 
 

Contactez-nous

Pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter via le formulaire.

Dr Olivier Sultanim - Médecine générale et Médecine esthétique

45 Rue de Chenonceaux, 37300 Joué-lès-Tours

Tel : 02 47 67 65 08

Email : contact@docteursultanimolivier.com

Votre message à bien été envoyé.